Cours VHF 04 – L’appel de détresse MAYDAY

Aujourd’hui, nous allons apprendre à émettre un message de détresse, un accusé de réception et un appel de relais avec une VHF ne disposant pas de l’appel sélectif numérique.

En outre, nous verrons comment se déroule le contrôle du trafic de détresse émis par la station qui coordonne les opérations de sauvetage.

Toutes les procédures décrites sont tirées du manuel de préparation à l’examen du certificat restreint de radiotéléphoniste du service mobile maritime édité par l’agence national des fréquences (ANFR).
http://www.anfr.fr/doc/docenligne/manuel_crr.pdf

Commençons par le message de détresse.
Le message de détresse est émis sur l’ordre du chef de bord en cas de menace d’un danger grave et imminent, (exemple : feu à bord, importante voie d’eau)…
L’appel de détresse est émis sur le canal 16 de la VHF et s’adresse à tous.

Le message devra être signifié de la manière suivante :

  • MAYDAY (trois fois)
  • ICI
  • le nom du navire (trois fois)
  • l’indicatif d’appel du navire (une fois).
  • MAYDAY, le nom du navire et l’indicatif d’appel du navire (une fois)
  • la position du navire : absolue (coordonnées géographiques) ou relative (par rapport à un point fixe connu)
  • la nature de la détresse
  • le type d’assistance requise
  • le nombre de personnes à bord
  • les intentions du responsable du navire
  • tout renseignement destiné à faciliter les secours.

Le message sera répété, autant de fois qu’il sera possible, jusqu’à ce qu’une station côtière ou un navire ait répondu.

Exemple d’appel et de message de détresse en français :

  • MAYDAY, MAYDAY, MAYDAY
  • ICI
  • Biloute, Biloute, Biloute
  • FXFA (Foxtrot, X-Ray, Foxtrot, Alfa)
  • MAYDAY Biloute FXFA
  • Latitude : 47°23,5’N – Longitude : 003°04,3’W
  • Feu à bord
  • Demandons assistance immédiate
  • 5 personnes à bord
  • Embarquons sur le radeau de survie avec une VHF portable
  • A vous

boueeescalierVoyons maintenant l’accusé de réception d’un message de détresse :
À la réception d’un message de détresse, tout navire doit :

  • cesser toute transmission
  • noter soigneusement le contenu du message
  • attendre un certain temps pour permettre à une station côtière de répondre
  • si aucune station n’a répondu dans un délai de cinq minutes, indiquer au navire en détresse qu’il a été entendu et qu’il peut lui porter secours
  • essayer, lorsque cela est possible, d’alerter une station côtière ou un centre de secours.

Cette réponse prendra la forme suivante :

  • MAYDAY (une fois)
  • le nom et l’indicatif du navire en détresse (une fois)
  • ICI
  • Le nom et l’indicatif du navire qui répond (une fois)
  • REÇU MAYDAY (une fois)
  • demande de renseignements complémentaires si besoin est
  • délai de route pour se rendre sur zone, si cela est possible.

Exemple d’accusé de réception en français

  • MAYDAY Biloute FXFA
  • ICI
  • DAUPHIN FFGO
  • Reçu MAYDAY
  • Je suis à environ un mille au nord de votre position
  • Je serai sur zone dans 15 minutes environ
  • A vous

Voyons maintenant le relais d’appel de détresse :
Il se peut qu’un navire doive retransmettre un message de détresse au profit d’un navire non équipé de radio ou dont l’appel n’a pas fait l’objet d’un accusé de réception d’une station côtière ou d’un autre navire dans un délai de cinq minutes.

Cette retransmission sur la voie 16 du message de détresse s’effectuera sous la forme suivante :

  • MAYDAY RELAY (trois fois)
  • A TOUS (trois fois)
  • ICI
  • le nom du navire retransmetteur (trois fois)
  • l’indicatif d’appel du navire retransmetteur (une fois)
  • MAYDAY (une fois)
  • le nom et l’indicatif d’appel du navire en détresse (une fois)
  • répétition des renseignements contenus dans le message de détresse.

Exemple de relais d’appel de détresse en français

  • MAYDAY RELAY, MAYDAY RELAY, MAYDAY RELAY
  • A TOUS, A TOUS, A TOUS
  • ICI
  • DAUPHIN, DAUPHIN, DAUPHIN FFGO
  • MAYDAY Biloute FXFA
  • Latitude : 47°23,5’N – Longitude : 003°04,3’W
  • Feu à bord
  • Equipage 5 personnes
  • Embarquent sur le radeau de survie avec une VHF portable
  • A vous

Pour finir, voyons le contrôle du trafic de détresse
La station qui coordonne les opérations de sauvetage peut imposer le silence sur la voie 16 aux stations qui pourraient perturber les opérations en transmettant le signal « SILENCE MAYDAY ».

Enfin, lorsque les opérations de sauvetage sont terminées, la station qui les a coordonné transmet à toutes les stations, sur la voie 16, un message de fin de détresse se terminant par les mots « SILENCE FINI ».

A réception de ce message, vous pourrez utiliser le canal 16 normalement.

Cette émission est maintenant terminée,
Je vous dis à très bientôt et bon vent.

Une pensée sur “Cours VHF 04 – L’appel de détresse MAYDAY”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *